mardi, mai 24, 2005

nouveau décret-loi de ma vie: je changes de métier

voila.. j'ai décidé de changer mes orientations professionnelles sur le court et moyen terme..
donc je rompes un peu avec le domaine.. je dirais informatique (d'autant que ce n'était pas du 100 % informatique).. pas complètement.. juste un peu.. ou peut être trop.. ché po trop.. les jours en jugerons..
mais ce qui est sure c'est que je rompes pas complètement.. y a deux ou trois trucs que je surveillerais de prêt..
donc à partir de demain.. c'est décidé.. j'ai tant hésité mais c'est fait ma décision est prise.. j'occupes une nouvelle fonction.. des nouvelles responsabilités.. mais surtout un tas des problèmes à régler.. Illy i9ollek.. chanti mramma s7i7.. avec mrammajyia karkara style doctorat fi la science de tarkir à la tunisienne.. ma te7kich.. (yop!! se sont pas des vrais mrammajyia.. juste la metaphore)
Pour quoi j'ai accepté?.. i9oul il9ayel..
pouuuuur quoi j'ai accepté?..
bonne question.. très bonne question.. (chuuut!! je parles avec moi meme à cet instant.. pas déranger svp)..
bohhh.. nechri fil mchakel.. voila.. tout court..
j'étais trannquille comme ça dans mon poste actuel.. personne ne dérange.. j'arrives à ma guise.. je part à ma guise.. le genre de boulot que tout le monde en reve quoi.. moi meme j'ai tant revé à une époque.. trannnnnquille koi..
mais après un peu moins d'une année.. je me sens plus.. feddit.. 9la9t.. les défis, le challenge et le contact ça m'a fort manqué..
d'autant plus que Big Boss ne cesse d'insister.. just a moment.. est ce que je vous ai parlé du Big Boss??.. non??.. je le ferais prochainement.. il en mirite un poste à lui.. le modèle type de jeune entrepreneur entrepreneur.. a3tih yentrepreni bark.. fi mo5ou famma 7aja bark.. walla homma 7ajtine walla thlatha.. 7assilou imout 3al entreprenariat..
il insistait parcque les choses ne vont plus.. chakchouka.. ce qu'il fallait c'est une opération de sauvetage à grand échelle.. une action de BPR mais en soft.. j'aaaaaadore ce terme (c'est pas chouchou de Gad el Maleh).. BPR (on le prononce à l'américaine.. chpwaya 7alla à la fin et ça donne 'BPA').. tiens.. encore une fois.. BPE..

mission accepted..
7assilou..
Nouveaux mots d'ordres: gérer, améliorer et atteindre
gérer des hommes.. gérer ou virer.. très proches ces notions
améliorer des processus.. fallait les trouver tout d'abord
et atteindre des objectifs.. ceux-ci!! je vais les définir 3la 2a2elli min mahli (à tete reposée..)
reste à décider du quel modèle managearial adopter.. non non pas de participatif.. surtout pas de participatif dans ce contexte.. mouch wa9tou elparticipatif.. déjà.. mahlakna ken elparticipatif..

7assilou! bonjour les dégats..
l'essentiel.. je serais toujours connected.. moins connected mais toujours connected..

lundi, mai 23, 2005

raté.. mais je maaan fouuuu

samedi 21/05/2005.. j'ai raté un examen important.. ce qui m'a basculé dans un état d'âme de "sans âme fixe".. bilan: 24h de sommeil sur 48h possibles..aujourd'hui lundi.. je m'enfiches pas mal comme d'hab.. je suis plutot en forme.. tt le monde o buro se dde comment ça se fait que je suis o buro à 9h15.. le pbm avec moi c'est que l'état énervé ne dure pas assez.. après une bonne dose de sommeil c'est l'enfoutiste qui prend le dessu.. j'en rigoles.. le pbm avec ça que je ne retiens jamais le leçon et que je commis tjrs les memes betises.. je refais l'exam dans 20 j..

mardi, mai 17, 2005

sacré maman

(…)
-ahhhh.. chawya la nsit..
-chnya ?, nchallah 5ir
-ma3adech tachreb Safia
-ahhh.. ?!!! (j’ai du mal entendre)
-ma3adech tachreb Safia (é non..)
-Safia to9sod me debbouza walla el marka Safia (wella to9sodchi biere amma mat7ebech tchalle9.. elle sait que je ne bois pas.. mais ommi wna3refha.. 3endha twale3 très spéciales)
-Ti le.. ma3adech tachreb el marka safia.. 3oud achreb merka o5ra (oufff.. pige rien)
-We3lesh trah??
-Hekka.. ma3adech tachrebha.. (têtu.. telle mère tel fils)
-Ach bik 3la Safia ?.. met3arka m3ahom walla chnowa ?.. wella tal3a jdida min chellet elOns mta3ek ?
-Ti la.. 5ater etbib Galli illi hya tdha3ef barcha.. winta wlidi.. maKech na9ess (sacréee maman)
-(long moment de fou rire)
-Asme3ni.. hadheka tbib ma ya3refnich.. ken chafni.. rahou 9alli : esma3ni wlidi : barra ochrobb illy t7eb.. makech bach todh3of akther men hakka..
-Yezzi mitme93ir.. ne7ki birrasmi..
-Aye a5tani min 7keyetek il fargha w9olli…
(…)

Ceci dis.. en me tournant à gauche je vois belle et bien un bouteille d’eau minérale de la marque de ..
nooooonnnnnhhh..
c’est une SABRINE..
c’est pas ce que vous pensiez.. non .. non.. c’est pas ça de tout.. c’est juste que ces derniers temps j’ai trouvé le goût de Safia un peu.. je l’ai trouvé un peu.. eeehhhh.. ti akahaw.. un peu pas très bien.. foutez moi la paix.. vous voulez

lundi, mai 16, 2005

Zmaeeen wana sghaier.. PARTIE 2 (mon petit village)

Rien de spécial à signaler dans ma vie courante, je me réfugies dans une nostalgie enfantine qui ne cesse de prendre le dessus de mes états d’âmes..

.. Mon petit village.. oh mon petit village..
J’ai passé les 9 premières années de ma vie dans un petit village situé au sud Tunisien.. un village entouré par les montagnes et les champs de blé.. oui à l’époque y avais des champs de blé.. des printemps.. et de la pluie l’hiver.. plus maintenant.. la dernière fois que j’ai passé par l’entourage.. le paysage était triste.. aussi triste que je me suis demandé comment ça se fait qu’à une époque, pas aussi lointaine que ça, ce même paysage était plein de vie et de nature..

Mon petit village.. oh mon petit village..

Dans mon petit village.. y avait le ciel, les montagnes, les champs et les arbres..
Dans mon petit village.. y avait des animaux sauvages mais pas trop sauvages..
Dans mon petit village.. y avait des gens gentils mais tellement gentils..
Dans mon petit village.. y avait des amis qui ne sont plus des amis..
Dans mon petit village.. y avait moi qui n’est plus le moi..
Dans mon petit village.. y avait la vie..
Dans mon petit village..
Oh mon petit village..

samedi, mai 14, 2005

un de ces samedis soirs au bureau..




Une pizza commandée..
une boite de coca à moitié vidée..
un bureau déserté..
un ciel grisé ..
.. et moi..

vendredi, mai 13, 2005

aimer à mourir


Je dois juste m'asseoir
Je ne dois pas parler
Je ne dois rien vouloir
Je dois juste essayer de lui appartenir

jeudi, mai 12, 2005

zameeeen.. wana sghaier.. PARTIE 1

Je me rappel de temps que j’étais tout petit.. que j’étais très curieux.. tellement curieux.. curieux fi kol chay.. je me jettes sur toute chose qui bouge.. et qui ne bouge pas d’ailleurs.. ça ne créait aucune différence pour la petite tête que j’avais.. petite mais dure.. le problème avec ma curiosité (ça m'a posé plusieurs problèmes c'est pas de ça que je veux parlé aujourd'hui).. le problème avec ma curiosité, je disais, est qu'elle prenait plus d’ampleur lorsqu’il s’agissait des fillettes..
De ces temps.. y avais la petite fille des voisins.. de même âge.. ça ne doit pas dépasser les 5 ans.. avec cette fille là j’ai exercé pleinement et librement ma curiosité enfantine.. je ne sais de quel instinct j’étais guidé.. non..certainement pas celui de la reproduction.. mais ma curiosité trouvait toujours plaisir à explorer/découvrir ces zones pudiques.. c'est peut être parce qu'on m'interdisait de les voir en publique.. peut être parce que les grands criaient après les filles en leurs demandant de faire descendre leurs robes à chaque fois que ça commence à voir le bout de culotte (si jamais elles portaient une).. ou peut être à cause de ces robes.. pour quoi les filles ont elles droit à mettre des robes et pas nous les garçons?..

7assilou.. cette fille m'a permis de trouver réponse à toutes ces questions qui me traquassaient l'esprit.. et les découvertes étaient à la hauteur (côté culture je parlait): nous n'avons pas les mêmes organes dans cette zone.. les filles ne possedaient pas ce p'tit doigt qui permet de faire pipi debout.. non ces pauverettes n'avez pas cet outil extraordinaire.... les pauvres elles doivent s'assoires pour faire pipi alors que nous garçons on faisaient des pipi party (celui qui fait le plus loin possible).. c'est peut être pour ça qu'elles ont droit aux robes (puisqu'elles doivent s'assoire à chaque fois).. ensuite, les filles ne veulent pas qu'on voit ce qu'il y a sous les robes.. alors que nous garçons.. nous n'avons aucun complexe.. on couraient dessous nus.. on se fait voir le zizi.. on fait pipi ensembles.. aucun adulte ne nous le reporche.. mais lorsqu'il s'agissait des filles.. ces adultes deviennent très exigeants.. "barra lommek tlabsek 7eja".. alors que pour les garçons.. "5allih yetferhed chwaya elmeskine.. eddinya s5ouna.."..
Bref..cette fillette je l’ai pas vu dès l’âge de 6 ou 7 ans.. je me rappel plus.. sa famille a du déménager.. mais je ne sais pour quel raison je me souviens bien d’elle.. je me rappel bien de son nom malgré que je n’ai jamais utilisé depuis.. (moi! qui la mémoire ne supporte pas plus de 10 noms et 3 numéros).. je me rappel pas de son visage.. mais je me rappel bien des places.. des scènes..
après elle.. il y avait beaucoup d’autres filles de voisins.. filles de cousins.. filles de classe.. des filles que je ne me souviens plus.. mais elle.. je me souviens toujours..
Amour d’enfance (pré-enfance même) dites vous ?.. je penses pas.. à cette âge précoce.. ça n’existait pas encore l’amour.. dieu merci..
Je ne sais pas pourquoi ni comment je me suis souvenu d’elle maintenant.. c’est bizarre comme c’est incompréhensible cette chose qu’on appel mémoire..

qu'est ce qu'il faut que j'arrêtes..

J’arrêtes.. j’arrêtes.. et j’arrêtes.. faut que j’arrêtes .. vraiment c’est pas bien.. yezzi 3ed.. 27chem.. ça va pas non.. 23mel lrou7ek karama et dis non.. ye5i ma ta3refsh 9adrek we7dek.. lazem minnou etsa5si5..
C’est décidé.. j’arrêtes..

sif essna.. (cet été)..

Ça commence à sentir l’été..
C’est mon premier été de travail..
C’est pas que je n’ai jamais travaillé l’été..
Mais c’est mon premier été qui sent vraiment le boulot..
Avant.. je pouvais toujours me débrouiller..
Mais cet été là.. ça s’annonce difficile.. très difficile même..
La preuve..

Jeudi dernier vers 16h moins quart.. comme ça.. j’étais tranquille au bureau.. et hop.. je débranches tout.. rekebtli.. hakke.. wa7di wa7di.. ma kellemni 7ed
- tu sors.. (>>Big Boss.. 3radhni fil bab)
- je prends congés (>>moi)
- maintenant ?? .
- je supportes plus fo que je me reposes un peu..
- tu viens demain ?
- je pense pas non.. allez bonne nuit

3jeja.. je rentres chez moi.. je prépares vite fait ma p’tite valise.. et je claques la porte derrière moi..
ce même porte je l’ouvres dimanche soir vers 21h.. ouf comme j’avais besoin..
l’été b3oumrou ma ken mte3 5edma..
A dire.. ça me tente toujours.. mais je l’ai dis.. sif essna..

mardi, mai 03, 2005

b'jour.. chui un agent commercial

J'ai reçu aujourd'hui un agent commercial qui m'a poussé à penser des raisons de mépris de cette fonction par les jeunes d'aujourd'hui.. pour quoi aient-ils tellement ce métier qui peut être (selon les secteurs) très rentable? pour quoi manifestons toujours un certain mépris à l'égard de ces agents commerciaux?:
- y a un agent commercial en dessous qui veut vous prés(...) interrompu
- Abe3thou.. ma3endich wa9t (je suis occupé)

Peut être que ça revient un peu à la nature de la plus part des gents qui exercent ce métier.. des mi-diplômés, voir même des non diplômés.. c'est certain que l'esprit commercial n'a absolument rien à voir avec les diplômes, mais ces gents là sont très.. trèèèèèès mal formés..

Dans toute pratique commercial, la 1ère étape consiste à établir le contact ou plus précisément à créer l'occasion de contact.. c’est l’étape la plus délicate et la plus cruciale pour le bon déroulement de la démarche.. il faut attirer l’attention de la cible, suscité sa curiosité, tout en restant vigilant quant à toute frustration suite à un harcèlement quiconque.. l’idéal sera d’envoyer un fax de présentation.. d’appeler après pour la relance et essayer de décrocher un RDV..
Hors dans la pratique c’est tout à fait le contraire.. ces agents frappent à la porte et se jettent à la cou de la première personne en vantant les mérites de leurs produits..
Prenant l’exemple de l’agent d’aujourd’hui.. je reçoit un coup de téléphone de l’autre local.. sujet.. un agent qui les a contacté.. Ok, je leur dise, demandez lui d’envoyer son offre de prix par Fax (le produit est connu.. le prix demeure le premier critère de choix).. il veut me parler.. non je peux pas je suis occupé et après tout le7kaya ma testahelsh.. il insiste.. Ok passes le moi..
Allo.. marehba.. tra la la..
il ne s’est même pas présenté.. ni son nom ni celui de la société.. sans même se demander si j’étais prêt à l’écouter.. il entame directement le vif de sujet en me demandant sur les références que je vais.. Hekka le ta7 le dezzouh.. Jelmoudi sakhrine 7attahou essaylou min 3aline.. comme si nous sommes d’accord et il ne reste plus qu’à concrétiser.. je suis déjà frustré.. « écoutez, monsieur, je connais bien votre produit.. donc vous pouvez m’épargner toutes les détails.. laissez votre offre de prix.. on vous contactera si jamais nous sommes intéressés.. ehhh non.. il veut venir pour m’expliquer en face à face.. il applique mot par mot ce qu’on lui a appris..
je lui ai expliqué qu’il y a aucune raison de venir sur les lieux ( après tout y a rien à expliquer) et qu’il suffisait d’envoyer son offre par Fax, ou plus simple, de la laisser dans l’autre local.. et qu’est ce qu’il me répond ?.. « y a aucune peine.. vous êtes déjà sur ma route » ( baa3333333).. « écoutez monsieur, le problème n’est pas dans votre parcours, mais dans mon emploi de temps.. je ne peux pas vous recevoir».. – mouch mochkol kan khlat khlat sinon narje3lek ghoudwa ( bach nji t7eb walla takreh.. stoukou..).. El7assilou Kabbech.. – « chouf, c’est libre à vous mais je penses pas que je peux vous recevoir, kima 9otlek ab3ethli bil Fax, allez besslama wou tasbe7 3la Khir ».. déjà qu’il m’a pris assez de temps comme ça..

.. Une demi heure plus tard.. on m’appel.. - y a quelqu’un qui veux te voir.. - à propos de quoi ?.. – il dit qu’il était avec toi au téléphone.. (c’est notre ami l’agent commercial de tout à l’heure.. plus ro93a.. j’ai pas vu).. – manich fadhi.. je ne le reçoit pas ..
Après un instant de réflexion.. (comme même )
- faites le monter..

il frappe à la porte.. je vous épargne les descriptifs..
- si *** ?
- oui c’est moi
- *** de la société *** (il me tend une carte de visite .. ( !!!) du gérant !!?)
- Mare7ba
- Nous vendons (…) (interrompu)
- Je sais, vous m’avez expliquer ça tout à l’heure.. donc quels sont vos prix pour ces références r1, …, rn ?
- Un moment que je vois
Il tire ses papiers très mal rangés dans un intercaleur en plastique.. il fouille les papiers pour un bon moment..
- Alors ?!! vous l’avez ces références ??
- Oui oui.. mais apparemment j’ai oublié la liste de ces références.. j’ai toutes les listes sauf celle là.. (comme par hasard).. je veux les noter et je vous les envois par Fax (ma kan mil 2wel yebni.. lazem tet3ibouna m3akom )
- Voici le num de Fax.. bisslama
- Votre nom.. ça me dit quelque chose (…)
- Non.. je penses pas.. non.. allez bonne journée et bisslama

(ouf)

Aucune démarche commerciale.. c’est normal.. on leurs donne une liste des prix et on les envois dans les rues à taper les portes.. aucun bagage commercial à l’appui.. aucune réelle formation.. l’art de la vente ils l’apprendront par eux-mêmes..

Pour les nouveaux diplômés.. faire l’agent commercial c’est faire les rues (faire le challeg.. cette personne qu’on oubli souvent à quel point agréable était elle à la belle époque.. cet personne qui parcourait les campagnes de village en village avec son petit âne et ses divers produits qui offrent joie et bonheur aux femmes et enfants à chaque fois qu’elle passe par le village.. (>> extrait directe des souvenirs d’enfance)
Ils oublient souvent que faire l’agent commercial c’est avant tout faire l’ambassadeur de l’entreprise.. c’est la roue qui fait tourner tout le mécanisme..

lundi, mai 02, 2005

on m'a volé une heure

Ouuulaaaa.. j'ai la tête qui tourne.. l'heure biologique qui cherche en vain un compromis avec le nouveau système horaire.. l'estomac qui se demande nerveusement.. "alors on mange ou pas?.. déjà qu'on a raté le p'tit deuj?.. ça va continuer combien de temps ce bordel?..".. et la tête qui continue à tourner en cherchant un équilibre apparemment impossible à atteindre..
on m'a volé une heure.. il me manque une heure.. "Ana na9ess 3mor".. qu'on me rend mon heure volée svp.. c'est pas bon ce que vous faites.. wallahi 7ram 3likom..